installation d'une porte en bois

Les différentes étapes sur l’installation d’une porte en bois

En tant qu’élément esthétique, mais aussi d’isolation et de sécurité, il est important de ne pas négliger la porte, surtout lorsqu’il s’agit de son installation. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de faire appel à un professionnel pour faire ces travaux. Découvrez dans ce guide les différentes étapes sur l’installation d’une porte en bois.

Déterminer le mode d’installation

Une porte en bois peut-être installée soit en rénovation, soit à neuf ou en dépose totale. À noter qu’en fonction des circonstances, l’installation peut être plus ou moins facile. Le mieux, c’est de se faire accompagner par un professionnel. D’ailleurs, le site https://aaschassis.be propose leurs services de pose de portes et fenêtres et conseille leur client dans l’élaboration de leur projet, notamment sur la manipulation de la porte. Bien sûr, le produit peut être abîmé s’il n’est pas bien manipulé.

L’installation en rénovation d’une porte en bois

L’installation en rénovation d’une porte consiste à mettre la nouvelle porte sur un dormant déjà présent. Par conséquent, on n’a pas besoin de changer l’encadrement de la porte. Cette installation est particulièrement rapide, car il suffit d’une demi-journée en général pour terminer le travail. En effet, ce type d’installation ne nécessite pas de finitions importantes. Toutefois, elle n’est recommandée que si le dormant en question est encore en très bon état.

La pose en neuf d’une porte en bois

À l’inverse, la pose en neuf implique le changement de la porte ainsi que de son dormant. Il s’agit par conséquent d’installer l’ensemble en neuf. Cela va permettre de conserver les dimensions de passage. Le bémol, quand on effectue seul ce type d’installation, est sa finition. Les travaux de finition à effectuer sont cruciaux, d’autant plus qu’il faut éviter d’endommager les murs qui encadrent la porte.

Préparer les outils nécessaires

L’installation d’une porte en bois nécessite certains outils. Pour simplifier, voici les outils nécessaires pour l’installation :

  • Un crayon,
  • Un mètre,
  • Un niveau à bulle,
  • Un marteau nylon,
  • Une douille avec embout,
  • Une visseuse,
  • Un perforateur,
  • Un cutter,
  • Des clés Allen,
  • Un tréteau,
  • Une truelle,
  • Et une truelle langue de chat.

Le processus d’installation

Tout d’abord, il faut vérifier les dimensions pour éviter les mauvaises surprises pendant l’installation. La pose doit être bien préparée en protégeant le sol de l’entrée. Ensuite, on détache le battant du bâti en mettant le barillet dans le battant de la porte et en actionnant la poignée. Puis on libère le bâti neuf en enlevant le barillet et sa clé. Il faut veiller à ce que le bâti appelé aussi le dormant soit bien intégré dans le tableau.

Pour installer le bâti, on doit d’abord fixer les 4 pattes de fixation. Puis, il faut atteindre la maçonnerie en creusant autour de chaque patte. Cela permet de marquer l’endroit à percer. Après, on place un tamis et on injecte un scellement chimique. On enfonce une tige filetée et on le laisse durcir. Une fois que le dormant est installé, on boulonne les pattes aux tiges.

En suivant les instructions du fabricant, on monte le barillet et ensuite, on installe la porte en bois. Le battant doit être sur ses gonds et on doit vérifier l’ouverture ainsi que la fermeture. Puis, avec un mortier, on comble les trous et on les laisse sécher. Enfin, il ne reste plus qu’à réaliser les finitions du joint à la main pour lisser le tout.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *